Exigeons un vrai guichet SNCF à Fontenay le Comte

Le communiqué ci-dessous est co-signé par l’AUT 85 (Association des Usagers des Transports de la Vendée), affiliée à la Convergence Nationale Rail, INDECOSA-CGT et la CGT de Fontenay le Comte.

Comme nous l’avions prédit au départ, nous constatons qu’avec le montage SNCF/ Région Pays de la Loire/Ville de Fontenay-le Comte/ et entreprise Sovetours qui a été imposé en juillet 2018 aux Fontenaisiens, celui-ci s’est avéré être un Fiasco. Un guichet SNCF au rabais, pas habilité à délivrer toutes sortes de billets, cartes de réduction, etc…
La fermeture des guichets SNCF (tenus par des Cheminots) est un choix purement idéologique et économique.
La casse des services publics et leur mise en concurrence poussent les prix à la hausse, comme on peut le constater avec le gaz et l’électricité depuis plusieurs années.

Gardons à l’esprit que l’ouverture à la concurrence pour les marchandises à la SNCF en 2006 a entrainé un report massif du FRET sur le réseau routier et autoroutier, la part du FRET ferroviaire est aujourd’hui à moins de 10%.
Les élus locaux nous parlent d’attractivité du Sud-Vendée, mais concrètement c’est le déclin qu’ils accompagnent par leur soutien aux décisions régionales, SNCF et Région Pays de la Loire et nationales.

Rappel des décisions prises à tous les niveaux :

Que ce soit la Région Pays de la Loire qui a voté en 2018 (sur proposition de la SNCF) la suppression de 99000 heures de guichet sur la période 2018/2020.
Que ce soit la Ville de Fontenay-le-Comte et ses élus qui ont avalisé le marchandage de la SNCF et des élus régionaux en juillet 2018 en confiant la gestion du guichet SNCF à une société privée Sovetours. D’ailleurs, suite à ce choix la Présidente de région (Madame MORANCAIS) vient d’être récompensée par le premier ministre qui l’a proposé au 1er janvier dernier au grade de chevalier de la légion d’honneur.

Que ce soit l’état, qui fait voter majoritairement par les parlementaires – dont le député du Sud-Vendée – la loi dite « Nouveau pacte Ferroviaire » qui a entériné le découpage de la SNCF (Entreprise Publique crée en 1938) en cinq Sociétés Anonymes pour mieux les livrer aux griffes du privé.
De l’argent il y en a : quand le groupe SNCF en pleine pandémie n’a pas hésité à investir 800M€ en Espagne dans une offre TGV pour aller concurrencer la compagnie nationale

RENFE (l’équivalent de la SNCF en Espagne) en 2020. Preuve s’il en est que son objectif n’est plus de répondre aux besoins des usagers en dehors des Métropoles.

De l’argent il y en a : quand la Région Pays de la Loire participe pour 34 M€ à la création d’une mezzanine au-dessus de la gare de Nantes qui offre en prime une vue imprenable sur la ville de Nantes tout en accueillant 17 commerces, mais pas de guichets pour les usagers.

De l’argent il y en a : quand les collectivités concernées (dont la Région Pays de la Loire) règle une énième facture à COLAS-RAIL pour la rénovation de la ligne La ROCHE/ LA ROCHELLE, 3,5 M€ pour financer les protocoles sanitaires liés au COVID 19. 3,5M€ c’est l’équivalent du coût de la présence d’un guichetier SNCF (sur la base de 35h/semaine pendant 75 ans)

De l’argent il y en a : puisque les cinq plus grosses fortunes de France ont doublé durant la pandémie, augmentant de 173 milliards d’€uros en 19 mois, alors que nos services publics continuent de s’atrophier que ce soit l’Education Nationale, la Santé, l’énergie et bien sûr la SNCF.

NON AU TOUT NUMERIQUE

Nos élus locaux ont-ils conscience que l’exclusion sociale et le numérique touche une part importante de la population, 30% nationalement selon la défenseure des droits et peut être plus dans le Sud-Vendée avec le vieillissement de la population
La défenseure des droits (en date du 28/06/2021) recommande aux décideurs (SNCF, Ministère des Transports, Elus) de faire cesser la suppression des guichets SNCF.

A MONTAIGU par exemple, la SNCF et la Région ont consenti à rouvrir le guichet SNCF (demande forte des usagers) avec un Cheminot qualifié 5 jours par semaine. Donc ce qui est possible dans le Nord-Vendée, doit pouvoir l’être aussi dans la Sous-Préfecture du Sud-Vendée, à condition que les élus s’emparent de ce sujet et que les usagers s’inscrivent dans cette lutte.

Nous avons réussi à sauver la ligne ferroviaire LA ROCHE SUR YON/ LA ROCHELLE ils nous faut gagner la réouverture du guichet SNCF de FONTENAY LE COMTE et la création d’une halte ferroviaire à VELLUIRE qui permettra de justifier pleinement la présence d’un guichet SNCF a Fontenay-le-Comte
Continuons de combattre tout recul du service public ferroviaire.

FACE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE IL Y A URGENCE

close

Bonjour 👋 Nous sommes ravi de vous voir ici.

Si vous êtes intéressé par la CNR et souhaitez être informé de nos actualités inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information, chaque mois.

Promis nous ne spammerons pas votre boîte de réception ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.