Fret ferroviaire en Normandie : un courrier de la CNR

Monsieur le Directeur de la SAS FRET,

Nous avons été interpelés par des membres de notre association Convergence Nationale Rail et des élus qui sont membres de la communauté urbaine de Villedieu-intercom dans la Manche, laquelle s’est fortement mobilisée et a utilisé de l’argent public pour la reprise des abattoirs AIM (Abattoirs Industriels de la Manche), situés à Ste Cécile. Cet abattoir a été racheté par la Sté Boucherie St Michel qui s’avère être la propriété de la Sté HODGSON HOLDINGS LIMITED sise à HONG-KONG. Cette entreprise est située à moins de 4 km de la gare de Villedieu qui dispose toujours d’un embranchement, de voies de service régulièrement utilisées par Réseau, d’un quai de chargement et d’un accès routier.

Il s’avère que la société qui reprend l’activité a inscrit une clause conditionnelle pour que le transport soit réalisé par le mode ferroviaire (mention au paragraphe D du contrat), soit avec des containers ou des caisses mobiles réfrigérées. Cela, certainement pour rejoindre la nouvelle route ferroviaire de la soie qui part de la Chine pour aller rejoindre Londres et avec le retour.

Cette activité est prévue reprendre dans le courant Mars 2021 et les objectifs de transport sont de l’ordre d’une quarantaine d’éléments par semaine.

Vous avez à maintes reprises, exprimé la nécessité de se tourner vers le wagon isolé et qui plus est, vers le développement du lotissement. Voilà une réelle opportunité pour concrétiser les nouvelles ambitions affichées par la direction de la SAS FRET !!

Nous souhaiterions connaitre si des démarches commerciales ont été engagées par la SAS Fret ou à défaut, si vous envisagez de prendre contact pour assurer ce nouveau transport.

Il faut préciser que d’autres opportunités de transport existent, qui pourraient donner une nouvelle dimension au développement de l’activité fret dans le réfrigéré. À quelques centaines de mètres se trouve une laiterie, la Société fromagère de Ste Cécile qui produit entre autres 17 000 tonnes de fromage.

Le département de la Manche, du Calvados et de l’Orne ont des sites de production de produits frais laitiers, de produits de la mer et de primeurs à proximité de l’axe Argentan-Granville.

La Compagnie des fromages & Riches Monts possède deux usines à Vire, situées près de la gare avec un tonnage proche de 35 000 tonnes. Il existe une autre laiterie toute aussi proche Eurial qui produit près de 33000 tonnes. D’autres, situées dans le sud Manche comme à Ducey avec un tonnage de l’ordre de 18 000 tonnes et à quelques kilomètres un autre site de production à Isigny le Buât produit 50 000 tonnes etc., ces dernières ont un accès rapide pour rejoindre la gare SNCF de Villedieu. La laiterie Gillot de St Hilaire de Briouze (13000 tonnes) est à moins de 100 m de la ligne ferroviaire Argentan-Granville. Voilà quelques exemples qui démontrent le potentiel de transport existant pour des entreprises tournées également vers l’export.

D’autre part, des sites de productions maraichères à proximité de Granville ont une production de l’ordre de 20 000 tonnes. Le secteur de la pêche n’est pas en reste avec une production de 30 000 tonnes pour le département de la Manche et notamment avec le port de Granville. La production de viande dépasse les 120 000 tonnes…

Un autre point essentiel dans le secteur, c’est l’entreprise Chéreau spécialisée dans la construction de caisses mobiles réfrigérées qui se trouve être le leader Européen dans ce domaine.

Voici l’exemple d’une reconquête de trafic qui pourrait, allier le développement d’une nouvelle gamme de produits par la SAS Fret à un projet industriel de proximité. Le tout, rentrerait dans la sphère vertueuse d’une production locale et répondrait aux attentes environnementales dont les Français souhaitent qu’elles se concrétisent rapidement à l’heure du débat sur le projet de loi « climat et résilience ».

Les collectivités ne ménagent pas leurs efforts pour défendre l’emploi, voilà une possibilité de participer au développement économique et au désenclavement des territoires tout en accroissant l’activité Fret.

Convaincus que vous saisirez le bien fondé de notre démarche qui se veut être une contribution à la relance du FRET ferroviaire, dans l’attente de votre réponse que nous souhaitons rapide, nous vous prions d’agréer , Monsieur le Directeur, l’expression de nos salutations respectueuses.

P/Le Bureau de la Convergence Nationale Rail

Didier LE RESTE – Président

Philippe DENOLLE – Vice Président

close

Bonjour 👋 Nous sommes ravi de vous voir ici.

Si vous êtes intéressé par la CNR et souhaitez être informé de nos actualités inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information, chaque mois.

Promis nous ne spammerons pas votre boîte de réception ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.